Coût marginal

Dico de l'éco

Coût marginal

Le coût marginal est le coût que l’entreprise va devoir débourser pour produire la dernière unité de bien (par exemple pour produire le dernier t-shirt sorti de l’usine).

D'emblée, il est important de différencier le coût marginal du coût moyen. Là où ce dernier représente le coût unitaire de production, le coût marginal désigne le coût d'une unité de bien en particulier : la dernière produite par l'entreprise. 

Décroissant à court terme

Le coût marginal est habituellement décroissant à court terme. Cela signifie que la production de la dernière unité produite est moins coûteuse pour l'entreprise que la production de l’unité précédente.

L’entreprise réalise en effet des économies d’échelle : le coût de la première pièce est très important – il a fallu investir dans des machines pour la produire, ce qui représente un coût fixe, mais les pièces suivantes sont moins onéreuses à produire.

Leur coût est uniquement composé du prix de la matière première, des salaires de la main d’œuvre et du fonctionnement des machines. À mesure que l’entreprise produit, le coût fixe induit par l’achat de la machine est amorti.

Cependant, à partir d’un certain nombre de biens produits, l’investissement que l’entreprise doit à nouveau réaliser est élevé pour produire une unité supplémentaire : il faut augmenter les moyens de production, ce qui nécessite un nouvel investissement. Les rendements deviennent alors décroissants et le coût marginal augmente à nouveau.

Les rendements sont décroissants à court terme, lorsque le facteur est fixé, tandis qu'à long terme tous les facteurs sont considérés comme variables et les rendements sont croissants. Le progrès technique peut néanmoins permettre de contrer les rendements décroissants à long terme.

Coût marginal et fixation des prix

À l’équilibre concurrentiel, la firme établit son prix de manière à ce qu’il égalise le coût marginal, ce qui lui permet de maximiser son profit total. Ainsi, l'entreprise produit tant que le prix de vente est supérieur au coût marginal, c’est-à-dire tant que le coût de la dernière unité produite n’excède pas la recette que l’entreprise peut en tirer.  

Ainsi, l’équilibre de l’entreprise est défini au croisement entre la courbe du coût marginal et celle du prix de vente.