École de la régulation [Courant de pensée économique]

Dico de l'éco

École de la régulation [Courant de pensée économique]

Courant qui cherche à comprendre et expliquer les transformations économiques et institutionnelles du capitalisme à partir de son étude historique sur longue période.

Ce courant, d’origine française, apparaît au milieu des années 1970 (fin des Trente Glorieuses) et s’inspire des analyses marxiste, keynésienne et institutionnaliste.

Pour aller plus loin > [Fiches Courants de Pensée] Les Marxistes / Les Keynésiens / Les Institutionnalistes

Les principaux instigateurs que sont Michel Aglietta et Robert Boyer cherchent à comprendre et expliquer les transformations économiques et institutionnelles du capitalisme à partir de son étude historique sur longue période.

Son évolution prend la forme d’une succession de modes de régulation désignant des formes institutionnelles (le rapport salarial, la nature de la monnaie, le degré et les formes de la concurrence, les formes de l’Etat, le régime du commerce international) qui s’agencent et permettent (ou non) le processus d’accumulation du capital - déterminant dans le mode de production capitaliste - tout en normalisant un ordre social qui assure son développement et sa stabilité.

Crises, ruptures et nouvelles régulations

Les grandes crises traduisent une rupture, une remise en cause du mode de régulation précédent. Le mode de régulation concurrentiel du XIX° siècle, caractérisé par une accumulation extensive du capital, une concurrence entre entreprises et entre travailleurs grâce à la flexibilité des prix et du marché du travail et un Etat peu interventionniste subit la Grande Dépression de la fin du XIX° siècle.

Notamment en raison de l’accumulation devenant plus intensive grâce aux gains de productivité permis par le tayloro-fordisme. Il en est de même avec la crise des années 1970 qui bouscula le mode de régulation fordiste et ses politiques économiques néo-libérale ou keynésienne.

Aujourd’hui le capitalisme (financiarisé, patrimonial et basé sur la connaissance notamment) montre de nombreux déséquilibres systémiques qui semblent annoncer une refonte de sa régulation.

Toutes nos fiches « Courants de pensée économique »