Économie du bien-être [Courant de pensée économique]

Dico de l'éco

Économie du bien-être [Courant de pensée économique]

S'intéresse à la définition et à la mesure du bien-être de la société.

Elle s'intéresse à la définition et à la mesure du bien-être de la société. Une distinction est faite entre « ancienne » et « nouvelle » économie du bien-être.

« L’ancienne » désigne la doctrine morale utilitariste de Jeremy Bentham (fin du XVIII° siècle), inspirée du principe d’utilité publique : le bien-être social correspond à la somme des bien-être particuliers.

La quête d'une situation sociale optimale pour tous

Au lendemain de la Première Guerre mondiale l’économiste néoclassique Arthur Pigou réfléchit à une politique économique procurant à tous les individus la meilleure situation sociale possible.

Pour aller plus loin > Arthur Cecil Pigou et les externalités

Il considère que l'individu est le seul juge de son bien-être qui s’accroît avec la quantité disponible de biens, et aussi que le bien-être social est possible à partir de transferts entre catégories sociales à condition de ne pas décourager les individus et donc la production. Il met alors en avant le rôle déterminant des externalités. Il initie ainsi une nouvelle « économie du bien-être », d'après l'optimum de Pareto selon lequel une situation est optimale si aucun individu ne peut améliorer son bien-être sans détériorer celui d'un autre.

C’est ainsi qu’il convient de renoncer à améliorer la situation de tous si la contrepartie est la dégradation de celle d’un seul individu. Toutefois, la difficulté réside dans la possibilité de dégager des préférences collectives rationnelles à partir des critères d’efficience parétiens, d’autant plus qu’un optimum ne relève pas forcément d’une situation équitable.

L’approche d’Amartya Sen, dans les années 1980, se fonde sur les capabilités (santé, éducation…), c’est-à-dire les capacités des individus à convertir leurs ressources concrètes en libertés et donc en bien-être.

Ici la question demeure de savoir ce qui doit être considéré comme capabilités essentielles et la manière d’assurer leur applicabilité pratique.

Pour aller plus loin > Amartya Sen et la théorie des capabilités

Éco-mots

Théorie des Capabilités

Pour l'économiste Amartya Sen, les inégalités entre les individus ne s’apprécient pas au regard de leurs seules dotations en ressources mais de leurs capacités à les convertir en libertés réelles. Il introduit ainsi la notion de « capabilités » (ou « libertés substantielles », qui invite à considérer la pauvreté au-delà des seuls aspects monétaires et à la penser en termes de libertés d’action, de capacités à faire.

Toutes nos fiches « Courants de pensée économique »