Économie industrielle [Courant de pensée économique]

Dico de l'éco

Économie industrielle [Courant de pensée économique]

Branche de la théorie économique qui regroupe les analyses traitant de la production des firmes en lien avec les différentes structures de marchés

C’est une branche de la théorie économique qui regroupe les analyses traitant de la production des firmes en lien avec les différentes structures de marchés (concurrence pure et parfaite, monopole, oligopole).

Son père fondateur est Alfred Marshall au XIX° siècle, au moment où la Révolution industrielle transforme l’appareil de production et fait apparaître de grandes entreprises industrielles, il parle alors d’organisation industrielle, puis d’autres économistes vont marquer l’économie industrielle, notamment Joseph Schumpeter, Ronald Coase ou encore Edward Mason.

Pour aller plus loin > Alfred Marshall et l’équilibre partielJoseph Schumpeter et la destruction créatrice

L’économie industrielle se concentre sur des analyses sectorielles et des équilibres partiels. Elle a beaucoup emprunté à la théorie des jeux à partir des années 1980. Le cadre institutionnel ainsi que les conjectures sont essentiels pour l’étude des stratégies des entreprises en termes de prix, de quantités, de qualité, ou d'innovation, en mettant l’accent sur des variables comme les stratégies de publicité, de différenciation ou de R&D.

Pour aller plus loin > [Fiches Courants de Pensée] Théorie des jeux

Éco-mots

Théorie des jeux

Utilisée en économie pour prendre des décisions stratégiques dans un environnement incertain. L'objectif est alors de comprendre les scénarios qui ont lieu quand les résultats d'un acteur dépendent des décisions des autres. Les décisions ayant pour but un gain maximum, elles relèvent d'un comportement rationnel, elles peuvent se prêter au traitement mathématique – calcul d'extremums, approche probabiliste.

Concurrence et politique économique

Toutefois l’économie industrielle étudie aussi les politiques économiques et les réglementations les plus efficientes possibles que l’État peut mettre en place en matière de concurrence ou de politique structurelle afin d’accompagner les mutations de l’appareil productif, les formes de la concurrence et les mouvements de concentration des entreprises (mésoéconomie).

L’économie industrielle française, se diffuse à partir des années 1970. Son représentant le plus connu est Jean Tirole qui crée à Toulouse l’un des plus fameux pôles de recherche (Toulouse School of Economics, TSE). Pour une grande part, l’économie industrielle concerne la microéconomie en situation d’information imparfaite.

Cependant le champ de l’économie industrielle et de l’innovation trouve de nombreuses applications dans l’économie bancaire, internationale, spatiale, ou du développement.

Toutes nos fiches « Courants de pensée économique »