Marxistes [Courant de pensée économique]

Dico de l'éco

Marxistes [Courant de pensée économique]

Pour les marxistes, le capitalisme, mode de production moderne et industriel, succède à d’autres (esclavage, servage) mais va inéluctablement s’effondrer pour laisser place au socialisme puis au communisme.

Le milieu du XIX°siècle est une période de crise (1847) et de révolution (1848). Pour les marxistes, le capitalisme, mode de production moderne et industriel, succède à d’autres (esclavage, servage) mais va inéluctablement s’effondrer pour laisser place au socialisme puis au communisme.

C’est l’infrastructure économique, c’est-à-dire la base économique de la société qui domine le développement de la vie sociale : c’est une analyse matérialiste de l’évolution dynamique des sociétés.

Karl Marx se fonde sur les travaux des Classiques (Ricardo notamment), il est d’ailleurs présenté comme « le dernier des Classiques » (il retient leur concept de valeur-travail).

À lire aussi > Karl Marx et la lutte des classes

Il considère que la propriété privée des moyens de production des capitalistes conduit à l’aliénation des travailleurs puisque ceux-ci, en raison de la division du travail, ne peuvent pas disposer du produit de leur travail. Le capitalisme est donc un mode historique de production caractérisé par l’exploitation de la force de travail par le capital.

Le capitalisme, mortel ?

Marx présente les lois tendancielles de fonctionnement du système capitaliste et la nature conflictuelle des rapports sociaux : la lutte des classes entre les capitalistes et le prolétariat pour le partage de la plus-value ; la lutte concurrentielle des capitalistes entre eux pour les marchés ; la paupérisation croissante des ouvriers et la contradiction essentielle du système capitaliste, à savoir la baisse tendancielle du taux de profit qui conduit à son autodestruction si la croissance ou les progrès technologiques sont insuffisants.

La victoire du prolétariat est inévitable mais peut être accélérée par la révolution. L’État disparaîtra, la richesse redistribuée à chacun selon ses besoins, plus de monnaie, plus de propriété privée, plus de classes sociales. La société sera communiste.

Cette analyse du système capitaliste est, pour certains, encore d’actualité. Toutefois la force du capitalisme réside dans son adaptation permanente à ses propres contradictions.

Pour aller plus loin > Comment des intox ont mené à la chute de l'URSS

Et si Marx était vivant...

Toutes nos fiches « Courants de pensée économique »