Mercantilisme [Courant de pensée économique]

Dico de l'éco

Mercantilisme [Courant de pensée économique]

Véritable réflexion économique qui apparaît au XVI° siècle dans un contexte de Renaissance et d'émancipation, en réponse à la pensée scolastique religieuse et morale du Moyen-Age et au système social qui privilégiait l'honneur, la naissance et dévalorisait le travail et les activités économiques.

Le mercantilisme regroupe plusieurs Ecoles dont la doctrine et la politique économique louent les marchands et le commerce comme moyens d'enrichir et d'accroître la puissance de la monarchie et de la nation.

La richesse provient essentiellement de l’accumulation des métaux précieux et de leur collecte par l'impôt. Aussi le moyen pacifique de faire rentrer or et argent dans le pays est d'exporter et de viser des excédents commerciaux : c'est le message de Thomas Mun de la Compagnie des Indes orientales (Ecole anglaise). La croissance démographique est aussi encouragée pour une plus grande force militaire et une main d’œuvre abondante et peu coûteuse.

Jean Bodin (Ecole française) établit la première formulation moderne d'une théorie de l'Etat : un Etat dirigiste, industrialiste et protectionniste (le colbertisme). De même, sa Théorie quantitative de la monnaie est toujours d'actualité auprès des Monétaristes qui ont retenu que toute hausse de la masse monétaire provoque de l'inflation.

À lire aussi > De Colbert à la TVA, comment l'impôt s'est transformé tout au long de l'Histoire de France

Précurseurs du libéralisme économique

Quant à William Petty (Ecole anglaise) et ses mesures d'arithmétique politique (population, revenus, éducation…) comme données fort utiles à la conduite de la politique économique, il fut le précurseur de la statistique, de la comptabilité nationale et de l'économétrie.

L'économie était alors imbriquée dans des règlementations, interdictions, taxes, droits…. Des obstacles contre lesquels s'est élevé au XVII° siècle, Pierre de Boisguilbert, l'un des premiers à prôner la concurrence, la liberté des marchés et des prix comme conditions d'accroissement de la production et à esquisser un circuit économique. Il est souvent considéré comme l'un des fondateurs du libéralisme économique.

Néanmoins l’impact du mercantilisme s’étendra jusqu’au milieu du XVIII° siècle et n’a pas totalement disparu des relations internationales.

Toutes nos fiches « Courants de pensée économique »