Néo-institutionnalistes [Courant de pensée économique]

Dico de l'éco

Néo-institutionnalistes [Courant de pensée économique]

Courant qui met l’accent sur la question des institutions dans les sociétés modernes et sur le rôle des organisations - notamment les entreprises - et sur leur caractère régulateur.

Ce courant de pensée néo-institutionnel, également connu sous l’appellation Théorie des organisations ou de la firme, apparaît dans les années 1970 avec Oliver Williamson. Il est constitué de plusieurs courants théoriques (théorie des coûts de transaction, théorie de l'agence, théorie des contrats incomplets, etc.).

L’accent est mis sur la question centrale des institutions dans les sociétés modernes et sur le rôle des organisations - notamment les entreprises - et sur leur caractère régulateur. Leurs règles et contrôles réduisent l’incertitude, conditionnent les comportements des agents économiques et constituent une alternative complémentaire au marché pour l’affectation des ressources rares.

Williamson est l’héritier de Ronald Coase, le fondateur qui, dès 1937, montra que le marché engendre des coûts de transaction (collecte et accès à l’information, droit des contrats, possibilités de mobilité…), liés au fonctionnement du système socioéconomique, législatif, éducatif, culturel… et à la rationalité limitée des agents économiques.

Pour aller plus loin > [Fiches Courants de Pensée] Les Institutionnalistes

De l'efficience des organisations

La firme est présentée comme une organisation centralisée et régulée pouvant assurer les transactions économiques à un coût inférieur à celui du marché, ce qui justifie son existence et son développement, tant que ses propres coûts d’organisation sont inférieurs aux coûts de transaction, et que les droits de propriété comme la liberté contractuelle sont bien acceptés.

Quant à Douglass North, son objectif est de montrer que la croissance économique globale est, elle aussi, liée aux institutions qui garantissent des droits de propriété efficaces afin de réduire les coûts de transaction.

Les néo-institutionnalistes recherchent, parmi la variété d’organisations conciliant les règles institutionnelles avec leurs propres caractéristiques, celles qui sont les plus efficientes.

Toutes nos fiches « Courants de pensée économique »

Crédit photo : © Prolineserver 2010, Wikipedia/Wikimedia Commons