Qui suis-je ? 

Anthropologue de métier, David Graeber est le théoricien contemporain de la pensée libertaire nord-américaine. Il incarne le mouvement Occupy Wall Street, connu pour sa manifestation le 17 septembre 2011 dans le quartier de la bourse à New-York. David Graeber y dénonce les abus du capitalisme financier.

Sur sa bio Twitter, on peut lire "J'estime que l'anarchie passe par des actes, ça ne constitue pas une identité, alors ne m'appelez pas l'anthropologue anarchistes". 

Selon le New York Times, il est l’un des intellectuels anglo-saxon les plus influents. Il enseigne aujourd'hui à la London School of Economics. 

On lui doit par ailleurs l'expression "bullshit jobs", traduite en français par "jobs à la con", regroupant tous ces métiers non-épanouissants dont l'utilité pour l'humanité n'est pas prouvée. 

Nous sommes les 99% !

David Graeber

Le slogan du mouvement Occupy Wall Street lui est souvent attribué

Mes dates

  • 12 février 1961 : naissance aux Etats-Unis,
  • Juin 2007 : éviction de l'Université de Yale, certains diront à cause de ses opinions politiques,
  • 17 septembre 2011 : manifestation Occupy Wall Street,
  • Août 2013 : publication de son article phare On the Phenomenon of Bullshit Jobs dans Strike! Magazine
  • 2018 : publication de son ouvrage Bullshits Jobs : A Theory chez Penguin, puis traduction en français
Un job à la con est une forme d’emploi rémunéré qui est tellement inutile, superflue ou néfaste que même le salarié ne parvient pas à justifier son existence, bien qu’il se sente obligé, pour honorer les termes de son contrat de faire croire qu’il n’en est rien.

David Graeber

Bullshit Jobs

Couverture de Bullshit jobs, de David Graeber

D'abord publié aux éditions Penguin aux Etats-Unis, puis traduit en France chez Les Liens qui Libèrent, cet ouvrage dénoncent les emplois bureaucratiques dénués d'utilité sociale. David Graeber libère ainsi une génération en quête de sens au travail.

L'anthropologue liste les métiers n'offrant pas de satisfaction selon lui, du portier à tous ces postes de gestion et de "reporting".

Il va même jusqu'à critiquer l'existence d'activités comme les forces armées nationales, les lobbyistes et les juristes d'affaires, qui nuiraient à l'humanité.