En échange d'un investissement financier, une action donne droit à des dividendes et un éventuel poids décisionnaire dans une entreprise. C'est risqué : la somme investie peut être entièrement ou partiellement perdue en cas de faillite de l'entreprise. 

Elles peuvent être échangées dans le cadre d'une bourse, ou de "gré à gré" entre investisseurs. On parle alors d'actions côtées ou non côtées.