La bourse est un marché réglementé où s’organisent des échanges d’actifs financiers. Elle donne aux entreprises privées et publiques ainsi qu’à l’État la possibilité de trouver des financements auprès des investisseurs privés et institutionnels.

L’offre vient des entreprises ou des États qui ont des besoins de financement. Ils émettent des titres financiers qui sont achetés par les investisseurs. La demande émane des personnes qui ont des capacités de financement et qui souhaitent investir. Il peut s’agir de particuliers, d’entreprises ou d’États. Sur les marchés, les plus gros investisseurs financiers sont les investisseurs institutionnels, les « zinzins », c’est-à-dire les banques, les assurances, les fonds d’investissement, les caisses de retraite, etc. Comme sur tous les marchés, le prix dépend de l’offre et de la demande.

Deux marchés distincts

Le marché financier se divise en deux types de marchés (primaire et secondaire). Le premier est celui sur lequel les nouveaux titres financiers sont émis et souscrits par des investisseurs ; on y procède aux augmentations de capital et au placement d’emprunts obligataires. Le second est celui sur lequel les investisseurs s’échangent des titres financiers déjà créés. Il assure la liquidité des investissements financiers, il garantit donc la qualité du marché primaire. Les deux marchés sont complémentaires.

Actions & obligations

Une action est un titre de propriété. Elle est émise par une société de capitaux qui a besoin de se financer. Détenir une action, c’est détenir une partie du capital de cette société. Elle ouvre des droits, notamment le droit de voter aux assemblées d’actionnaires et le droit de percevoir une rémunération : le dividende. Il peut être versé chaque année en fonction du résultat de la société.

Une obligation est un titre de créance et peut être émise par une grande entreprise ou par un État. Émettre des obligations, c’est contracter un emprunt auprès des investisseurs qui les achètent. Détenir une obligation, c’est prêter de l’argent à une entreprise ou à un État. L’investisseur qui détient une obligation perçoit tous les ans des intérêts, appelés « coupon ». À la fin de la durée de l’emprunt, l’entreprise ou l’État rembourse le capital. Une obligation n’ouvre pas de droits, comme le droit de vote, contrairement à une action.

Le top 7 mondial

Le New York Stock Exchange, aux États-Unis, est la plus grande place boursière, avec une capitalisation de 23 120 milliards de dollars. Le Nasdaq, la bourse des valeurs technologiques américaine, est deuxième avec une capitalisation boursière de 10 930 milliards de dollars. En troisième position se trouve le Tokyo Stock Exchange, la bourse japonaise avec une capitalisation de 6 220 milliards de dollars. Suivent la Bourse de Shanghai (5 000 milliards), la Bourse de Hong Kong (4 460 milliards), le London Stock Exchange (4 380 milliards) et Euronext (4 360 milliards) qui regroupe les bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne

Gros sous

Les principaux investisseurs financiers, les « zinzins », sont institutionnels – banques, assurances, caisses de retraite, etc.

Acronymous : c'est quoi le CAC 40 ?