Système de transport, à l'échelle mondiale, de fret intermodal utilisant des conteneurs.

1937 

Dans un port de Caroline du Nord, le transporteur américain Malcolm McLean surveille pendant des heures le chargement de ses balles de coton parmi d’autres caisses, ballots et barils hétéroclites. Quelle perte de temps, pense-t-il, il doit bien y avoir un moyen plus efficace.

1952 

Il lui semble plus productif de hisser directement ses camions entiers sur le bateau, mais il reste encore beaucoup trop d’espace de chargement perdu.

1956 

Il imagine alors de grands « caissons » identiques et empilables, pour les remplir de marchandises : McLean vient d’inventer le conteneur. Il s’endette, achète et transforme deux vieux tankers pour y empiler ses caissons, scellés pour éviter le vol des marchandises. Le 26 avril, son navire, Ideal-X, quitte New York avec 58 caissons. Ce chargement va lui coûter 16 centimes la tonne contre presque 6 dollars pour un chargement manuel1. Ce conditionnement va révolutionner le transport maritime et assurer l’intermodalité (maritime, routière, fluviale et ferrée). Les marchandises ne quittent pas leur conteneur jusqu’à la destination finale, ce qui réduit le temps et les coûts de manipulation, chargement et déchargement.

1970 

L’Organisation internationale de normalisation (ISO) publie une première version de la norme internationale standard du conteneur : c’est celui d’une longueur de 20 pieds (6,10 m) qui sert d’unité de référence (EVP = Équivalent vingt pieds).

Années 80 

Les échanges mondiaux sont stimulés, le travail portuaire et la chaîne logistique se réorganisent et se rationalisent. Les ports se modernisent pour s’adapter aux gigantesques porte-conteneurs. Les coûts d’expédition et les prix des marchandises vont alors considérablement chuter.

Aujourd’hui 

Près de 90 % des marchandises solides transportées par mer le sont par conteneurs spécialisés selon les types de marchandises. Sans lui, pas de mondialisation ! À sa mort, en 2001, le magazine Forbes écrivait : Malcom McLean, « l’un des rares hommes qui ont changé le monde » 2.

Notes

1. et 2. Foundation for Economic Education, Alexander Hammond (mai 2019)