Dépenses que l’entreprise supporte, indépendamment de la quantité de biens produite, comme les loyers, les assurances, les équipements… Il existe donc des seuils (de prix ou de quantités produites) en dessous desquels ces coûts ne sont pas amortis.