La croissance économique est l’accroissement sur une courte ou une longue période des quantités de biens et de services produits dans un pays, mesurées année après année, en général.

À combien s’élève-t-elle en France ?

L’indicateur le plus utilisé pour la mesurer est le taux de croissance annuel moyen du Produit intérieur brut (PIB). En 2017, l’activité s’est nettement accélérée en France : le PIB en euros constants s’est accru de 2,3 %, selon l’Institut de la statistique et des études économiques (Insee) avant de chuter à 1,5% en 2018.

Comment se compose la croissance ?

Les principales composantes du PIB sont la consommation des ménages, les dépenses publiques, le commerce extérieur, les investissements des entreprises, la variation des stocks, la demande intérieure.

Qu’est-ce que la récession ?

Une période de recul temporaire de l’activité économique. On parle de récession si l’on observe un recul du PIB sur au moins deux trimestres consécutifs. La France en a connu une en 2009 au plus fort de la crise financière : son PIB avait reculé de 2,9 %.

Et la croissance potentielle ?

Elle désigne la croissance économique liée aux facteurs fondamentaux d’une économie. Elle est calculée comme une estimation statistique des valeurs structurelles de l’économie : les niveaux des facteurs de production (stock de capital, quantité de travail fourni estimée à partir de la population active, du taux d’emploi et de la durée du travail) et de la productivité globale des facteurs. Ces valeurs sont estimées à partir des tendances passées ou sur la base de modélisations économiques. Pour la période 2015-2025, l’Insee l’évalue à 1,5 % en France.

 

Croissance économique est dans Pour l’Éco