Pierre Bourdieu (1930-2002), sociologue holiste, considère que la société « forme » l’individu grâce à la socialisation. Il développe la notion d’habitus qui fait le lien entre l’individu et la société. Les comportements des groupes sociaux s’expliquent simplement par l’origine sociale, c’est-à-dire par l’environnement structuré en trois types de capital : économique (les revenus et le patrimoine), culturel (les savoirs, y compris ceux formalisés par les diplômes, les savoir-faire, les pratiques, les goûts…) et social (les réseaux de connaissances et de relations de la famille).

Ainsi, chaque groupe social possède un habitus de classe, différencié et différenciant, qui détermine le comportement de ses membres. Chaque individu a donc une certaine manière de penser, d’être et de se comporter, qui ne dépend pas de sa volonté, mais du groupe social auquel il appartient et qu’il ne peut transformer, car il en a intériorisé les valeurs et les normes. Bourdieu établit alors une différence entre les groupes selon leur position sociale : les dominants et les dominés.