Investissements directs à l’étranger (IDE)

En théorie

Investissements directs à l’étranger (IDE)

En règle générale, ce sont des investissements durables allant de la création d’entreprise au rachat d’une entreprise existant déjà à l’étranger. Selon le FMI, il y a « intérêt durable » et donc investissement direct lorsqu’une entreprise détient au moins 10 % du capital social ou des droits de vote d’une entreprise résidente d’un pays autre que le sien ou quand elle y réinvestit ses bénéfices. Le montant d’IDE reçus par la France s’élevait à 44 milliards d’euros en 2017. Les investisseurs français ont réalisé 52 milliards d’euros d’IDE dans le reste du monde (INSEE).