Qu’est-ce que c’est ?

Créé en 1818, sous la Restauration, le livret A est le plus ancien produit d’épargne actuellement distribué en France. Il est aussi le plus utilisé. Dans le paysage financier français, le livret A bénéficie donc d’un statut à part, notamment d’une totale disponibilité et d’un rendement net exonéré d’impôt. Son nombre est limité à un par personne.

Combien y en a-t-il ?

Le montant minimum pour ouvrir un Livret A est de 10 euros, son plafond est fixé à 22 950 euros pour les personnes physiques et à 76 500 euros pour les associations. Fin décembre 2017, les épargnants détenaient 55 millions de livrets A, pour un encours total de 251,7 milliards d’euros. Les Français étaient 82 % à posséder un livret A, et ils y disposaient d’un placement moyen de 4 600 euros environ.

Comment est fixé son taux ?

Il est déterminé par les pouvoirs publics. Il peut être révisé quatre fois par an (au 1er février, 1er mai, 1er août et 1er novembre), en fonction du niveau de l’inflation et des taux d’intérêt du marché monétaire. Il est en juin 2019 de 0,75 %.

À quoi servent les fonds du Livret A ?

Pour protéger lépargnant des risques de faillite, de crise financière ou de banqueroute, et pour utiliser les fonds collectés par le livret A à des missions d’intérêt général, l’État centralise 65 % de ces fonds à la Caisse des dépôts et consignations. Les 35 % restants sont conservés par les banques. La Caisse des dépôts utilise sa part pour accorder des prêts à très long terme, essentiellement aux organismes de construction de logements sociaux, mais aussi aux hôpitaux et aux universités.

En Chiffres

281,7 milliards d'euros

C'est l'encours du livret A en juillet 2018.