La masse ou la taille critique est le seuil ou la dimension que doit atteindre une entreprise pour devenir rentable. Dans le cas de BlaBlaCar, il s’agit du nombre d’utilisateurs qui rend le service suffisamment attractif pour les convaincre de payer une commission. Comme l’explique Jean-David Chamboredon, président du fonds d’investissement ISAI, l’un des investisseurs historiques de la start-up : « Notre modèle ne permet pas de gagner de l’argent dès le premier jour. Il faut attendre d’avoir la masse critique en termes d’offre et de demande. » C’est ce qui explique aussi, selon lui, le retrait de certains pays, comme l’Inde ou la Turquie, qui « auraient sans doute nécessité des années de dépenses marketing pour faire venir suffisamment de conducteurs et de passagers avant de passer à la monétisation ».