Une Firme multinationale (FMN) est une entreprise de grande taille possédant des filiales dans plusieurs pays et concevant son organisation et sa stratégie de production et de vente à l’échelle globale. Il existe actuellement dans le monde quelque 60 000 FMN, contrôlant plus de 500 000 filiales. Selon l’Organisation des Nations Unies, deux tiers des échanges internationaux sont le fait de ces firmes transnationales. De plus, le commerce intra-firme peut représenter jusqu’à un tiers des échanges internationaux.

Creusement des inégalités

On peut faire remonter l’origine des FMN à la fin du XVIe siècle et à la création des compagnies commerciales européennes chargées d’exploiter les ressources des colonies. C’est dans les secteurs minier, pétrolier et agricole, dont la production est directement liée au territoire, que les premières FMN de l’ère moderne se sont constituées au XIXe siècle lors de l’avènement du capitalisme industriel. L’internationalisation des entreprises s’est accélérée au cours de la seconde moitié du XXe siècle.

Cela a certes permis le rattrapage économique de certains pays du sud, comme la Chine, mais contribue également au creusement des inégalités internes. En mettant en concurrence les salariés des pays riches avec ceux des pays en développement, l’internationalisation participe à l’augmentation du chômage dans les pays développés, qui se désindustrialisent. Souvent en position de force face aux États, les FMN mettent ceux-ci en concurrence pour l’attractivité de leurs territoires. Elles cherchent à obtenir de ces derniers équipements, subventions, voire assouplissement des normes fiscales, sociales et environnementales.

Encore plus scrutées ?

La globalisation des FMN les soumet néanmoins à une surveillance accrue des organisations de la société civile, qui les presse d’adopter des comportements responsables, notamment quant aux normes sociales et environnementales qu’elles appliquent. En réponse, les FMN élaborent, souvent de manière volontaire, des codes de conduite et des politiques de responsabilité sociale des entreprises (RSE) relatives à la protection de l’environnement, à la défense des droits humains et sociaux et à la lutte contre la corruption.

En chiffres

66 %

Des échanges internationaux sont réalisés par des firmes multinationales.

Les FMN françaises

En 2016, les firmes multinationales françaises (hors secteur bancaire et services non marchands) contrôlaient 45 200 filiales à l’étranger. Elles y réalisaient 52 % de leur chiffre d’affaires consolidé et y employaient 55 % de leurs salariés, soit 5,8 millions de personnes. Une filiale sur quatre est implantée aux États-Unis, au Royaume-Uni ou en Allemagne. Les salariés des filiales commerciales sont concentrés en Chine et au Brésil.

Multinationales est dans Pour l’Éco