Acronymous : c'est quoi l'Opep ?

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) est un cartel intergouvernemental créé pour réguler la production et le prix du pétrole.

Son rôle

L’Opep compte 14 pays membres : l’Arabie saoudite, l’Irak, l’Iran, les Émirats arabes unis, le Koweït, le Qatar, l’Algérie, la Libye, l’Angola, le Gabon, la Guinée équatoriale, le Nigéria, l’Équateur et le Venezuela. Ensemble, ils produisent 42 millions de barils par jour, soit 45 % de la production mondiale. Ces membres constituent un cartel de producteurs : ils se mettent d’accord sur la quantité de pétrole exporté, notamment via un système de quotas de production.

Son influence

Les décisions de l’Opep ont donc une influence sur le prix mondial du pétrole. Quand sa production augmente, les prix du baril ont tendance à baisser, l’offre étant supérieure à la demande. À l’inverse, quand les membres restreignent leur production, les prix augmentent car la demande est supérieure à l’offre. Un exemple : la première grande crise pétrolière de 1973, lors de la guerre du Kippour. L’embargo de l’Opep contre les pays occidentaux qui soutenaient Israël a provoqué un quadruplement des cours du pétrole en cinq mois.

Ses alliances

L’Opep a passé des alliances avec dix autres pays, dont la Russie, 3e producteur mondial de pétrole, l’ensemble représentant plus de 50 % de la production mondiale. Son influence est aujourd’hui toutefois contrebalancée par la montée en puissance des États-Unis, premier consommateur (19,8 millions de barils par jour) mais aussi premier producteur de pétrole (13 millions de barils par jour) grâce à l’exploitation du gaz et du pétrole de schiste. Pourtant, depuis son élection, Donald Trump tweete régulièrement contre le « monopole » de l’Opep.

45%

Les 14 pays membres représentent 45% de la production mondiale de pétrole.

L'Opep en cinq dates

1960 Création de l’Opep par cinq pays : Arabie saoudite, lran, Irak, Koweït et Venezuela.

1973 Premier choc pétrolier après la décision de l’Opep d’un embargo contre les États-Unis. Le prix du baril de pétrole passe de 3 à 12 dollars.

1986 Le prix du pétrole dévisse et passe sous les 10 dollars à la suite d’une augmentation excessive de la production de l’Arabie saoudite.

2008-2009 La forte hausse de la croissance en Chine et une demande mondiale toujours plus importante font grimper le prix du pétrole jusqu’à 146 dollars le baril en juillet. La crise financière de 2009 met un coup d’arrêt à cette hausse : le baril retombe à moins de 35 dollars.

2014 Avec l’essor du gaz et du pétrole de schiste aux États-Unis, l’offre mondiale dépasse largement la demande. L’Opep décide de ne plus soutenir les prix, afin de protéger les parts de marchés du cartel.

Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ? est dans Pour l’Éco