La pollution numérique caractérise l'impact environnemental et social du numérique (réseaux, infrastructures, objets comme des téléphones) pendant tout le cycle de vie. 
La première étape est la fabrication de l'objet, ce qui nécessite notamment l'utilisation de métaux rares. Leurs extractions des sous-sols engendrent des activités émettrices de gaz à effet de serre. 
Les deux autres étapes du cycle de vie du numérique qui alourdissent la facture environnementale sont l’utilisation et le recyclage, très souvent réalisé dans de mauvaises conditions.