Ces titres de dette, appelés obligations, sont échangés sur un marché dit secondaire.

La Banque Centrale européenne n’a pas le droit de prêter de l’argent aux États de la zone euro. Elle ne participe donc pas à l’achat de dettes souveraines au moment de leur émission. Les premiers acquéreurs sont toujours des institutions financières. Ces titres de dette, appelés obligations, sont en revanche échangés sur un marché dit secondaire. C’est là que la BCE les rachète… parfois quelques jours à peine après leur émission.

La Banque Centrale européenne n’a pas le droit de prêter de l’argent aux États de la zone euro. Elle ne participe donc pas à l’achat de dettes souveraines au moment de leur émission. Les premiers acquéreurs sont toujours des institutions financières. Ces titres de dette, appelés obligations, sont en revanche échangés sur un marché dit secondaire. C’est là que la BCE les rachète… parfois quelques jours à peine après leur émission.