L'expression Retail Apocalypse décrit la fermeture de nombreux magasins, en particulier ceux des grandes chaînes du monde entier, à partir de 2010 et se poursuivant.

Plusieurs dizaines de milliers de magasins physiques ont fermé en raison de facteurs tels que la surexpansion des centres commerciaux, la hausse des loyers, les faillites de rachats par emprunt et les changements dans les habitudes de dépenses.

Les consommateurs américains ont changé leurs habitudes d'achat en raison de divers facteurs, comme la préférence pour les dépenses d'expérience par rapport aux biens matériels ainsi que la montée du commerce électronique, principalement avec la concurrence du mastodonte des entreprises telles que Amazon.com et Walmart.