1945

Création du régime général de Sécurité sociale. Le système d’assurance retraite est fondé sur le principe de la répartition.

1956

Création du minimum vieillesse, revenu minimum versé aux personnes de plus de 65 ans et financé par l’impôt.

1982

Abaissement de l’âge légal de la retraite à taux plein de 65 à 60 ans (à condition d’avoir cotisé pendant au moins 37,5 ans).

1993

La réforme Balladur des retraites augmente la durée de cotisation à 40 ans pour les salariés du secteur privé et revoit (à la baisse) le montant de leur retraite : ce sont désormais les salaires des 25 meilleures années (et non ceux des 10 meilleures années) qui sont pris en revenus de référence. Enfin, les pensions de retraite sont indexées non plus sur l’évolution des salaires, mais sur l’inflation.

2003

Nouvelle réforme des retraites, dite loi Fillon : harmonisation progressive de la durée d’assurance entre les différents régimes. Création du PERCO et du PERP, deux mécanismes d’épargne retraite bénéficiant d’avantages fiscaux destinés à encourager la retraite par capitalisation.

2010

Réforme des retraites : recul progressif de l’âge légal de départ à la retraite repoussé à 62 ans et nécessité de 41 ans de cotisations. Mise en place parallèle d’un « compte pénibilité » pour les salariés exposés.

2014

La loi poursuit l’augmentation prévue du nombre de trimestres nécessaires pour obtenir la retraite pleine.

Retraites en France est dans Pour l’Éco