Pour Émile Durkheim (1858-1917), sociologue français, les sociétés contemporaines et développées se caractérisent par une solidarité de type « organique », qui résulte à la fois de la division et de la spécialisation du travail, et du développement de la densité morale et matérielle de la société, source d’accroissement des relations sociales. La cohésion sociale repose alors sur la complémentarité des activités et des fonctions des individus. L’individu dépend de la société, car il dépend des différents groupes qui la constituent. Toutefois, son autonomie croissante s’accorde avec des interdépendances avec les autres membres de la société. Il est moins dépendant des liens traditionnels et de nouveaux types de liens sociaux se développent...