Désigne un prêt immobilier bancaire auprès d'un client dit à risque, c'est à dire avec un risque de voir le client ne pas rembourser le prêt élevé. Une solvabilité dite subprime est la plus mauvaise possible (sinon le prêt n'est pas accepté). En contrepartie de sa solvabilité incertaine le client se voit offrir un taux d'intérêt, souvent variable, plus haut qu'un client offrant de meilleures garanties. Les prêts subprime se sont développés principalement aux États-Unis et au Royaume-Uni et sont à l'origine de la crise financière de 2008. À cause de la hausse du taux directeur de la banque centrale américaine les mensualités de ces prêts ont augmenté et rendu impossible pour les clients de les rembourser.