On lève le doigt | C'est quoi le marché monétaire de la zone euro ?

Les bases

Qu'est ce que le marché monétaire de la zone euro ?

Bonjour arsene010101 (et bonjour à toutes et à tous). Voici notre réponse à votre question : comment fonctionne le marché monétaire ?

Le marché monétaire, c'est le marché des capitaux à court et moyen termes, les dettes émises ont une échéance allant de un jour à quelques années.

Depuis le milieu des années 80, le marché monétaire se subdivise en deux compartiments:

  • Le marché interbancaire est réservé aux institutions financières monétaires (banques, établissements de crédit et Trésor) c'est-à-dire des créateurs de monnaie. Il permet à ces institutions de compenser leurs besoins ou excédents de trésorerie. Pour les banques, ceux-ci dépendent par exemple de la variation quotidienne des dépôts des clients : lorsqu’un client effectue un retrait d’argent ou un virement vers une banque tierce, cela crée un besoin de trésorerie pour la banque. C’est donc un marché de capitaux à court et très court terme et de gré à gré : les banques traitent entre elles, à un taux - le taux du marché interbancaire - qui est le prix de l’argent au jour le jour, l’EONIA (Euro Overnight Index Average) pour l'Europe. Il existe aussi les taux EURIBOR (Euro Interbank Offered Rate) pour des échéances plus longues (Euribor 1 mois, Euribor 2 mois, jusqu’à Euribor 12 mois). Si les banques n’ont pas trouvé suffisamment de liquidités, elles vont se refinancer et s'endetter auprès de la banque centrale qui fixe le fameux taux d'intérêt directeur, le taux de refinancement auquel elles empruntent la monnaie centrale (actuellement à 0,00% pour l'Europe).
  • Le marché des titres de créances négociables (TCN), est élargi aux investisseurs institutionnels, les fameux ZINZINS (fonds de pension, compagnies d'assurances…). et aux entreprises. Les titres sont des bons du Trésor émis par l’Agence France Trésor qui gère la dette de l'État, des billets de trésorerie émis par des entreprises et des certificats de dépôts par des institutions financières. Ces dernières ainsi que les entreprises peuvent émettre des bons dont l'échéance peut aller jusqu'à plusieurs années.

Comment ça marche : Le marché monétaire est directement soumis aux décisions de la Banque centrale. En France, la Banque de France a longtemps régulé ce marché. Depuis l'instauration de l'euro, il existe un seul marché monétaire en euros sur lequel la Banque centrale européenne intervient pour contrôler in fine l'évolution de la masse monétaire et l'inflation.

Si la banque centrale souhaite faire baisser les taux d'intérêt pour relancer l'économie, elle peut décider d'injecter des liquidités, de l'argent, en achetant des créances aux banques, en baissant son taux d'intérêt directeur pour que les banques puissent se refinancer à un taux bas et ainsi accorder des crédits peu chers aux agents économiques qui pourront emprunter plus facilement. (Et inversement si la banque souhaite limiter la masse monétaire en cas d'inflation par exemple).

Cette variation du taux directeur a une influence sur le taux d'intérêt fixé par la banque à ses clients : plus il y a d'argent disponible sur ce marché, moins il est cher et donc l'emprunt est plus facile.

On dit du marché monétaire qu'il est liquide, parce que les échéances oscillent entre un jour et 12 mois (7 ans pour des cas spécifiques). La durée de ces créances constitue sa seule différence avec le marché financier qui est le marché des capitaux à long terme et où le taux d'intérêt n'est pas directement fixé par la banque centrale. 

En espérant avoir répondu à votre question,
A bientôt. 
Cathy Dogon

Ne pas confondre : marché et zone

Le marché est un système d'échanges entre plusieurs acteurs. Le marché européen représente tous les biens et services échangés au sein de l'Europe.

La zone euro trace le périmètre géographique des pays ayant adopté la même monnaie, à condition de respecter les mêmes règles.

Éco-mots

Banque centrale européenne

Instituée en 1998, la Banque centrale européenne contrôle la politique monétaire de la zone euro et poursuit comme but premier la stabilité des prix.