Ces derniers temps, il est beaucoup question de la fonction publique et de ses fonctionnaires, des salariés tout à la fois enviés pour leur régime de retraite – mis à mal par la réforme envisagée – et admirés pour leur dévouement dans la lutte contre la récente pandémie de Covid-19. 

L’objet de la fonction publique est d’assurer des missions de service public, utiles à la société, mais non rentables, car il est admis qu’elles doivent échapper à la logique du marché et du profit. Ce sont des activités non marchandes. C’est à ce titre que l’État prend en charge des missions régaliennes telles la défense ou la justice, des missions sociales comme l’aide sociale ou la santé, ou encore des activités d’enseignement et de culture. En France, la fonction publique1 occupe une place particulière avec plus de 5,5 millions de salariés, soit 20 % de l’emploi total. Un record en Europe.

En fait, il existe trois fonctions publiques spécifiques, avec trois catégories de fonctionnaires. La fonction publique d’État regroupe les fonctionnaires des ministères et des établissements publics comme la RATP, les théâtres nationaux ou Pôle Emploi, par exemple. La fonction publique territoriale rassemble le personnel des collectivités locales (régions, départements, communes) et la fonction publique hospitalière réunit notamment les personnels des hôpitaux publics et des Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).