Construire un budget, c'est prendre des décisions qui vont façonner une société. Entre les dépenses de personnel et de fonctionnement, les dépenses d'intervention et d'investissement, le choix reflète une vision politique. Changer de cap est difficile. 

Vendredi 27 septembre, lors de la présentation du troisième budget de l'ère Emmanuel Macron, les experts s’interrogent. Certains d'entre eux estiment que ce nouvel exercice est la traduction dans les lignes comptables de la crise des Gilets Jaunes. Des mesures visent en effet à soutenir le pouvoir d'achat des ménages, en réponse à cette crise sociale et politique déclenchée en novembre 2018. Pour d'autres, le gouvernement confirme une ligne "anti-sociale" favorable aux réformes structurelles. 

Bref, construire un budget n’est pas uniquement un exercice arithmétique ou comptable. Il ne s’agit pas seulement de prévoir les recettes d’un côté, les dépenses publiques de l’autre, puis de tenter d’équilibrer l’ensemble. Il s’agit d’utiliser les dépenses publiques, les recettes publiques et le solde public pour intervenir sur le niveau de la demande intérieure.