Le marché du travail et la gestion de l’emploi

Le sujet

Les bases
  1. Accueil
  2. Les bases
  3. Question de cours
  4. Le marché du travail et la gestion de l’emploi
Martine Peyrard-Moulard

Voici vos repères nécessaires pour rédiger une copie d'excellence sur le thème du "Marché du travail et la gestion de l’emploi:  une accroche ; le courant de pensée économique ou sociologique, un auteur et sa citation, le mécanisme, un chiffre.

Le sujet

  • LA THÉMATIQUE : LE MARCHÉ DU TRAVAIL ET LA GESTION DE L'EMPLOI 
  • LE SUJET : DANS QUELLE MESURE LA FLÉXISÉCURITÉ PEUT-ELLE ÊTRE UNE RÉPONSE AU FONCTIONNEMENT DU MARCHÉ DU TRAVAIL FRANÇAIS ?

L’accroche

La France est connue pour son marché du travail assez « rigide » avec un taux d’emploi très faible pour les jeunes et les seniors. Elle l’est aussi pour sa « surprotection » des salariés notamment grâce au CDI, le Contrat à durée indéterminée, qui leur confère des garanties et des droits sociaux coûteux qui freinent l’adaptation de l’entreprise à l’évolution de ses marchés.

Cependant, depuis les années 1990, plusieurs pays comme le Danemark et son fameux « triangle d’or », ou l’Allemagne et les réformes Schröder, ont choisi de simplifier leur code du travail et de favoriser la flexisécurité. Il s’agit d’offrir de la flexibilité en réduisant les procédures pour les entreprises tout en renforçant la sécurité pour les salariés en leur proposant une forte indemnisation du chômage à condition qu’ils acceptent de suivre une formation, de rechercher activement un emploi et de faire preuve de mobilité.

Ces réformes reposent sur l’idée que faciliter les licenciements en période de difficultés et d’adaptation favorisera l’embauche une fois la croissance revenue. Ces réformes ont montré leur efficacité, car ces économies-là, plus agiles, connaissent des niveaux de chômage parmi les plus faibles d’Europe. Tout le monde semble convenir qu’il faut faire évoluer le marché du travail français, très segmenté, pénalisant à la fois les entreprises soumises à la concurrence, mais aussi la population active et notamment les plus jeunes. Est-il vraiment possible de réduire les coûts et de favoriser la flexibilité en France ? Est-ce une solution pour le marché du travail français ?

Le chiffre

10,03 EUROS

C’est le montant du SMIC horaire légal en France. Il correspond à un SMIC brut mensuel de 1 521,22 €. Le SMIC, Salaire minimum interprofessionnel de croissance, est le seul salaire qui ne peut pas perdre de pouvoir d’achat. Il est revalorisé par le gouvernement, chaque année, au 1er janvier.

Le mécanisme

L’effet d’hystérésis du chômage

Edmund Phelps (prix Nobel en 2006), économiste américain, explique que le taux de chômage observé dans un pays dépend du niveau de chômage des années précédentes. Il résulte essentiellement de la durée du chômage, qui affecte la qualité du capital humain. Cette dépréciation rend les chômeurs de longue durée moins efficaces, moins compétents et donc moins productifs aux yeux des employeurs : leur employabilité diminue.

La théorie des insiders et des outsiders explique aussi cet effet. Ceux qui ont un emploi (insiders) ont le pouvoir de négocier leurs conditions de travail et un salaire supérieur au salaire d’équilibre fixé par le marché. Dans ces conditions, les chômeurs (outsiders) ont peu de chances d’être embauchés. Leur exclusion devient durable.

L’auteur

Paul
Krugman

Paul Krugman est un économiste américain néokeynésien, favorable à l’interventionnisme de l’État, mais qui croit aussi aux vertus du marché. Il est influent et très connu grâce à ses travaux de vulgarisation de l’économie, notamment comme éditorialiste au New York Times.

Quand il s’agit de la question majeure de fournir du travail aux personnes qui doivent vraiment travailler, sur ce point-là, la vieille Europe nous bat à plate couture, malgré des prestations sociales et des régulations qui devraient détruire énormément d’emplois.

Paul Krugman

(prix Nobel d'économie 2008), dans Slate, 2014