Les milliards du livret A pour financer le logement social

En théorie

Les milliards du livret A pour financer le logement social

Le placement « préféré » des Français a soufflé ses 200 bougies en 2018. Les sommes collectées par les banques sur ce produit et centralisées par la Caisse des dépôts et consignations reviennent à l’État. À charge pour lui d’en faire (bon) usage dans l’intérêt de la collectivité.

L’origine du Livret A remonte à la création de la première Caisse d’épargne de Paris, en 1818. Il s’appelle alors livret d’épargne – il prendra le nom de livret A en 1966 – et vise à inciter les Français, en particulier les familles les plus modestes, à épargner.

Ses débuts sont plutôt laborieux (quelques centaines de souscriptions seulement à la fin de l’année 1818), mais il gagne en popularité au fil des ans. Aujourd’hui, c’est le placement d’épargne le plus répandu en France : plus de quatre Français sur cinq en détiennent un.

Des atouts AAA

Accessible à tous, il n’est pas rare que ce livret constitue le tout premier placement dans la vie d’un Français : de nombreux parents en ouvrent un à leur enfant à sa naissance.