Crash Test : Jean-Jacques Rousseau et la bienfaisance

En théorie

Crash Test : Jean-Jacques Rousseau et la bienfaisance

Pour pallier les manques de l'Etat, pourquoi ne pas compter sur les plus fortunés d'entre nous ? Des philanthropes financent des grands projets d'utilité publique. Selon Jean-Jacques Rousseau, philosophe des Lumières, cette générosité ne présage rien de bon. Deux siècles et demi plus tard, sa théorie se vérifie-t-elle toujours ? C'est la question que se pose Martial Poirson, dans ce numéro de Crash test. 

Ils sont fortunés, et après avoir profité, ils pensent à redistribuer. Quelles sont les motivations des philanthropes ? Quel rôle doivent-ils jouer dans la société : les riches entrepreneurs doivent-ils combler les vides laissés par l'Etat ? Comment encadrer ces collaborations entre le secteur privé et les institutions publiques ? 

Toutes ces questions, Jean-Jacques Rousseau y a répondu en 1746. D'après lui, la philanthropie ne serait qu'un semblant de générosité cachant des intérêts privés. 

Trois siècles après avoir énoncé sa théorie, peut-on donner raison à Jean-Jacques Rousseau ? 

Pour le savoir, regardez notre vidéo.

Jean-Jacques Rousseau et les philanthropes