D'où vient l'expression « Jeter l’argent par les fenêtres » ?

En théorie

D'où vient l'expression « Jeter l’argent par les fenêtres » ?

Cette expression a une connotation assez péjorative: elle signifie qu’une personne fait un mauvais usage de son argent en le dépensant dans des achats inutiles (ou en tout cas considérés comme inutiles).

Cette expression a une connotation assez péjorative: elle signifie qu’une personne fait un mauvais usage de son argent en le dépensant dans des achats inutiles (ou en tout cas considérés comme inutiles).

Le recours à cette expression est attesté dès 1762 par le dictionnaire de l’Académie française, qui indique: «Un homme ne jette rien, ne jette point son bien par les fenêtres.»

La phrase en elle-même est encore plus ancienne et remonte à la fin du Moyen Âge. À cette époque, les grandes villes d’Europe connaissent une expansion très rapide, et les logements sont construits à toute vitesse pour pouvoir héberger les nouveaux arrivants.

Seul problème: les urbanistes n’installent pas de tout-à-l’égout... Les habitants des immeubles doivent donc jeter leurs ordures directement dans la rue et ils le font la plupart du temps par la fenêtre !

Donner aux artistes

Il était donc risqué de se promener sous les fenêtres des habitations, mais parmi ceux qui s’y aventuraient, on trouve les troubadours et les comédiens. Ces artistes de rue se produisaient directement sous les fenêtres des habitants des quartiers aisés, espérant obtenir quelque piécette...

Celui qui souhaitait récompenser le musicien devait donc jeter son argent par la fenêtre. Ainsi, jeter de l’argent aux artistes était synonyme d’opulence : si l’on avait assez d’argent pour en donner aux autres, c’est que l’on pouvait se permettre d’en gaspiller... et d’en jeter par la fenêtre.