Éco dicton. "Mettre la clé sous la porte"

En théorie

Éco dicton. "Mettre la clé sous la porte"

Pour L’Éco rappelle l’origine d’une expression courante en lien avec l’économie.

Voici une expression du monde de l’entreprise que l’on entend régulièrement en temps de crise économique. Elle signifie qu’une société fait faillite et doit cesser son activité.

Quand elle apparaît au XVe siècle, la formule ne concerne pas l’entreprise, mais la location de logement. 

Lorsque des locataires ne peuvent plus payer le loyer à leur propriétaire (et qu’ils ne souhaitent ou n’osent pas l’affronter), ils partent en laissant la clé dans l’appartement, généralement en la cachant quelque part, "sous la porte" signifiant discrètement, en catimini.

Peu à peu, cette expression sert à évoquer le cas des petits commerces qui ne peuvent plus payer leurs traites et se retrouvent à devoir fermer leur boutique.

« Mettre la clé sous la porte » prend alors le sens de faillite, où l’on ne s’aperçoit de la fermeture d’un commerce que par hasard, en voulant s’y rendre et en trouvant porte close. 

Aujourd’hui, « mettre la clé sous la porte » est fréquemment utilisé dans la presse pour évoquer la fin d’une entreprise, bien que le terme recouvre plusieurs réalités. Ainsi, chaque situation de fin d’activité est définie par un terme économique bien précis.

Une entreprise « dépose le bilan » quand elle est en cessation de paiement : elle ne peut plus payer ses fournisseurs ou ses salariés. Ce bilan est déposé au tribunal de commerce, qui tranche ensuite entre la liquidation judiciaire (l’entreprise fait faillite) ou le redressement judiciaire (l’entreprise est accompagnée pour assainir ses comptes).