De la difficulté de créer une agence de recherche européenne, miroir de la Darpa américaine

Monde

De la difficulté de créer une agence de recherche européenne, miroir de la Darpa américaine

Créée dans les années 1950 pour stimuler l’innovation militaire américaine, l’agence de recherche rattachée au Pentagone a financé bon nombre de technologies qui ont changé nos vies, de l’internet aux voitures autonomes. Mais la reproduire ailleurs est plus facile à dire qu’à faire.

C’est un bâtiment impersonnel comme beaucoup d’autres à Arlington (Virginie), haut lieu du secteur de la défense en banlieue de Washington. Situé à quelques kilomètres du Pentagone, l’immeuble renferme l’Agence pour les projets de recherche avancée de défense, plus connue sous son acronyme, Darpa.

Rattachée au ministère de la Défense mais indépendante d’autres organismes de recherche gouvernementaux, elle est à la fois l’une des entités les plus mystérieuses et les plus connues de l’administration américaine.

Discrète, elle apparaît dans plusieurs films et séries de science-fiction, comme X-Files, où l’un de ses scientifiques planche sur un antidote contre des maladies en utilisant une technologie extraterrestre.