Comment le Maroc attire les investissements des constructeurs auto français

Monde

Comment le Maroc attire les investissements des constructeurs auto français

La fièvre de délocalisation qui touche les fabricants d’automobiles les oblige à être attentifs à toutes les bonnes opportunités. À deux heures de vol de Paris, un pays emporte en ce moment toutes les faveurs des industriels : le Royaume du Maroc, devenu en dix ans à peine le premier exportateur de véhicules du continent.

L’essentiel

- Le Maroc a mis en place depuis plusieurs années une politique d’attractivité efficace pour accueillir sur son territoire des investissements étrangers.

- Signe du succès de cette politique, le Royaume accueille une part grandissante de la production industrielle des constructeurs automobiles français, séduits par les multiples atouts du pays.

Le groupe Renault était fier d’annoncer la nouvelle à son personnel marocain le 13 septembre dernier, à l’occasion de la célébration des dix ans de son usine de Tanger : le site fabriquera en 2023 la « Mobilize Duo », une voiture sans permis 100 % électrique dédiée aux systèmes d’autopartage. Pour Renault, il s’agira d’une première au Maroc, puisque le constructeur y assemble aujourd’hui surtout des voitures thermiques, badgées Dacia.