Avec son plan Build Back Better, Joe Biden veut relancer le rail
  1. Accueil
  2. Monde
  3. International
  4. Avec son plan Build Back Better, Joe Biden veut relancer le rail

Monde

Avec son plan Build Back Better, Joe Biden veut relancer le rail

Alexis Buisson (New York)
,
Sélection abonnés

Joe Biden veut relancer le transport ferroviaire de passagers aux États-Unis à travers des investissements massifs. Dans une petite ville américaine étroitement liée au rail, ses promesses ne sont pas tombées dans l’oreille de sourds. 

Pat Aini, manager chez Alstom aux États-Unis, enfile un casque de chantier avant de pénétrer dans un énorme hangar. À l’intérieur de cette ruche équipée d’impressionnants ventilateurs suspendus au plafond, des dizaines d’employés de la compagnie française de transport s’affairent autour de morceaux de trains en cours d’assemblage.

Dans un hangar voisin, d’autres petites mains en gilets jaunes apportent les dernières touches à un « Acela » nouvelle génération, posé sur des rails. Vingt-huit de ces trains à grande vitesse, plus rapides et modernes que les rames actuelles, doivent être livrés à la compagnie nationale Amtrak en 2022.

Ils fileront à près de 300 km/heure dans le fameux «corridor nord-est», la zone la plus densément peuplée du pays qui regroupe les villes de Boston, New York, Philadelphie et Washington.

« Aux États-Unis, on est très fier de nos entreprises de l’aérospatiale et du secteur automobile. Pour moi, les fabricants de trains comme Alstom sont tout aussi importants en termes de création d’emplois et de savoir-faire. Ils n’ont rien à envier aux géants comme Ford et General Motors », estime Pat Aini.