De BTS à Squid Game : comment la culture sud-coréenne a déferlé sur le monde

Monde

De BTS à Squid Game : comment la culture sud-coréenne a déferlé sur le monde

Cinéma, gastronomie, musique ou jeux vidéo, la culture sud-coréenne est partout. Aux origines de ce triomphe, la volonté des pouvoirs publics de redorer l’image du pays et de créer un secteur culturel florissant.

Des spots jaune et bleu s’agitent dans tous les sens. La tension monte. Dans la salle, les 28 000 fans commencent à crier. Soudain, des feux d’artifice jaillissent de la scène, illuminant sept hommes jeunes qui se mettent à danser. « La foule était en délire ! C’était encore plus impressionnant que le concert de Madonna ! », se souvient la sociologue Sylvie Octobre. Chorégraphies, chants, costumes à paillettes, confettis et autres pyrotechnies. Nous sommes en 2018, à l’AccorHotels Arena de Paris. Les deux premiers concerts en France du groupe BTS se jouent à guichets fermés.

Un an plus tard, à Cannes, Bong Joon-ho reçoit la Palme d’or pour son film Parasite. C’est la première fois qu’un Sud-Coréen remporte ce prix. Consécration quelques jours plus tard : il repart avec quatre statuettes de la cérémonie des Oscars.