Ça coûte combien, de devenir président aux États-Unis ?
  1. Accueil
  2. Monde
  3. International
  4. Ça coûte combien, de devenir président aux États-Unis ?

Monde

Ça coûte combien, de devenir président aux États-Unis ?

Clément Rouget
,
Sélection abonnés

Les dépenses engagées par les candidats à l’élection présidentielle américaine ont explosé ces dernières années. En cause : les achats publicitaires, notamment télévisuels et numériques.

En 1860, Abraham Lincoln estime le coût de sa campagne à 100 000 dollars (3 millions en dollars actuels avec l’inflation). Barack Obama a dépensé 240 fois plus pour s’installer à la Maison-Blanche en 2008 : 730 millions de dollars, selon la Commission électorale fédérale américaine (FEC). Une partie de cette hausse n’est pas anormale. La richesse par habitant, la population du pays et les prix ont augmenté depuis 1860, année des premières données disponibles.

Malgré tout, le coût d’une campagne aux États-Unis reste bien plus élevé que dans les démocraties européennes. Emmanuel Macron a dépensé 18,7 millions de dollars pour entrer à l’Élysée. En comparaison, Donald Trump a injecté 433 millions de dollars. Soit 2,15 dollars par voix en France (premier tour) contre 6,9 dollars aux États-Unis.

Coût des campagnes de quatre présidents américains

La pub au cœur des dépenses

Au-delà des frais traditionnels (déplacements, meetings, tracts…), les dépenses publicitaires coûtent extrêmement cher aux candidats américains. Les chaînes de télévision sont inondées de clips politiques. Plus d’un million de publicités ont été diffusées durant la campagne présidentielle de 2016, pour un coût estimé à 750 millions de dollars. Et la publicité numérique, notamment sur Facebook, est également devenue essentielle.