Huawei et technologie 5G : ce que cache l’offensive américaine 
  1. Accueil
  2. Monde
  3. Mondialisation
  4. Huawei et technologie 5G : ce que cache l’offensive américaine 

Monde

Huawei et technologie 5G : ce que cache l’offensive américaine 

Yves Adaken
,
Sélection abonnés

Le géant chinois des smartphones Huawei et des équipements de réseaux peut apparaître comme un simple otage dans le conflit commercial entre Washington et Pékin. Il est en fait le symbole de la lutte des deux superpuissances pour la suprématie technologique au XXIe siècle. 

Dans la guerre commerciale qui l’oppose à la Chine, Donald Trump aime à se présenter comme « Tariff man », l’homme qui dégaine les droits de douane plus vite que son ombre. Le président américain n’hésite pas non plus à manier l’arme de l’embargo. Dernière victime en date, Huawei, emblème de la high-tech chinoise.

Pression sur les composants

Depuis un an, le numéro 2 mondial des smartphones, passé devant Apple en 2019, est la cible d’attaques d’une rare violence. En témoigne l’arrestation, en décembre dernier, au Canada, de la directrice financière du géant chinois des télécoms. Laquelle n’est autre… que la fille du fondateur du groupe, Ren Zhengfei. Soupçonnée d’avoir violé l’embargo américain contre l’Iran, elle risque 30 ans de prison.

Les États-Unis reprochent aussi à Huawei un vol de technologies au détriment de l’opérateur US T-Mobile. L’année dernière, déjà, un autre équipementier télécom chinois, ZTE, avait fait l’objet d’accusations en tous points similaires. Les États-Unis l’avaient puni d’un embargo sur la fourniture de microprocesseurs. Une arme très efficace, car la Chine est dépendante à 85 % des importations pour ses composants électroniques. Menacé de faillite, ZTE a d’ailleurs été contraint d’accepter une sorte de mise sous tutelle américaine.