Comment Joe Biden va devoir séduire les petits patrons

Monde

Comment Joe Biden va devoir séduire les petits patrons

En plus du déni démocratique derrière lequel se retranchent les Trumpistes, le nouveau président américain doit faire face à la défiance des indépendants et des libéraux envers son programme économique. Une relance massive ne suffira pas à les rassurer.

Joe Biden est maintenant président et promet, outre un salaire minimum à 15 dollars, quelque 1 900 milliards de fonds publics pour sortir l’économie de l’ornière du Covid.

Mais Greg Hunt, un New-Yorkais démocrate de longue date, trouve encore des raisons de se méfier des prétendus lendemains qui chantent : il faut dire qu’il est le copropriétaire, avec son frère, de l’Amsterdam Billiards Club, un haut lieu convivial de l’East Village, un business qui a failli mourir, non pas à cause de Donald Trump, mais en raison du délire tatillon des dirigeants démocrates de l’État de New York. À cause du… tapis de ses tables de billard.

« Depuis la fermeture obligatoire, en avril, on voyait le monde de la nuit reprendre lentement vie autour de nous ; les restaurants en service limité aux terrasses, les bowlings ensuite, puis les casinos de l’État de New York, se souvient-il. Pour nous, les salles de billard, zéro nouvelle. »