Comment la victoire du Brexit a été portée par un faux chiffre et des manipulations populistes

Monde

Comment la victoire du Brexit a été portée par un faux chiffre et des manipulations populistes

Avant le référendum de 2016, les pro-Brexit promettaient d’utiliser les fonds envoyés à Bruxelles pour réhabiliter le système de santé. Le montant évoqué – 350 millions de livres par semaine – est devenu un symbole de manipulation populiste.

En ce jour maussade de mai 2016, Boris Johnson salue les partisans du Brexit. Dans sa main, un pasty, sorte de chausson fourré à la viande et aux légumes, spécialité des Cornouailles. Le politicien conservateur vient inaugurer, dans ce comté rural du sud-ouest de l’Angleterre, le dernier outil de campagne en date du « Vote Leave ».

Un bus rouge estampillé « Let’s take back control » (« reprenons le contrôle »), leitmotiv de la principale organisation en faveur de la sortie de l’Union européenne. Juste au-dessus, sur le flanc gauche, un slogan plus percutant encore : « Nous envoyons chaque semaine 350 millions de livres sterling à l’UE, finançons plutôt notre NHS. » Le NHS, c’est le National Health Service, le service public de santé britannique.