Compétitivité. Comment le Pérou est devenu le roi de la myrtille en moins de 10 ans
  1. Accueil
  2. Monde
  3. Mondialisation
  4. Compétitivité. Comment le Pérou est devenu le roi de la myrtille en moins de 10 ans

Monde

Compétitivité. Comment le Pérou est devenu le roi de la myrtille en moins de 10 ans

Juliette Chaignon
,
Sélection abonnés

Passé d’une production de myrtilles inexistante à une position de quasi-leader, le Pérou a montré comment il était possible de s’imposer sur le marché international en exploitant ses atouts et en misant sur la technologie.

L’essentiel

- En 2022, le Pérou culmine en tête des exportations mondiales de myrtilles. Le pays ne s’est lancé dans la culture de myrtilles que depuis une dizaine d’années et talonne les États-Unis, premier producteur au monde.

- Le Pérou profite d’un avantage comparatif majeur par rapport aux autres pays : la possibilité de produire des myrtilles toute l’année.

_____

Il y a une quinzaine d’années, aucun agriculteur au Pérou n’aurait songé à se lancer dans la culture de myrtilles, quasi inexistante à l’époque. Depuis 2021, le Pérou est pourtant devenu le premier exportateur mondial, et à la tête d’un marché de plus d’un milliard de dollars. En 2022, il aura expédié plus de 285 000 tonnes de myrtilles, soit une hausse annuelle de 28 %, dans plus d’une trentaine de pays.

Le pays s’est également hissé au rang de deuxième producteur mondial. ll a doublé le Canada et ne talonne plus les États-Unis. La production a été multipliée par 6 000 en dix ans, loin des 30 tonnes annuelles produites en 2010.