Consommation : quand les entreprises et les monopoles maltraitent les Américains

Monde

Consommation : quand les entreprises et les monopoles maltraitent les Américains

Abonnement internet, billet d’avion… Les citoyens du pays "le plus libéral du monde" vivent au quotidien, dans leur portefeuille, la réalité des monopoles. Une concurrence en repli permet aux entreprises d’augmenter leurs parts de marchés et leurs profits, avec, parfois, l’aide des autorités locales.

Les Américains, eux aussi, connaissent les affres de la bureaucratie. Entendre par là : la bureaucratie privée des dizaines d’entreprises qui régissent leur vie quotidienne ou leurs services de première nécessité. Qu’il s’agisse du câble et de l’internet, des transports aériens ou de la médecine, le fameux consommateur roi se découvre trop souvent le dindon de la farce, contraint, faute de choix, de payer des prix abusifs, sans beaucoup de recours face à des systèmes opaques.

L’humble client qui demande à son opérateur de câble pourquoi le prix mensuel de son combo téléphone, télévision et internet est passé subitement de 120 à 200 dollars, s’entend répondre « qu’il a eu beaucoup de chance » de profiter jusque-là d’un mystérieux tarif promotionnel. « Le vrai prix a toujours été 200 dollars », rétorque l’impavide chargé de clientèle, plongeant son interlocuteur dans un abîme de questionnements : justement, c’est quoi le "vrai prix", aux États-Unis ?