COP27 : les négociations climatiques ne sont-elles qu’une histoire d’argent ?

Monde

COP27 : les négociations climatiques ne sont-elles qu’une histoire d’argent ?

Réunis officiellement pour organiser la baisse des émissions de gaz à effet de serre, les pays passeraient en fait plus de temps à monnayer leur influence, critiquent certains observateurs. En réalité, l’un ne peut aller sans l’autre. Explications.

L’essentiel

- En cette COP27, les questions financières n’ont jamais été autant à l’ordre du jour alors que les questions du financement de la transition écologique et de l’adaptation aux effets du changement climatique se font de plus en plus pressantes.

- Les pays du Sud en font un axe majeur de négociations, rappelant la responsabilité historique des pays occidentaux dans le réchauffement climatique.

- Pour le moment les pays du Nord rechignent à verser les fonds promis.

_____

Le 6 novembre, près de 100 chefs d’État et de gouvernement ont fait le déplacement jusqu’à Charm el-Cheikh, en Égypte, pour l’ouverture officielle de la 27e conférence des Nations unies sur le climat (COP27).

Après une année de catastrophes climatiques, la priorité de nombreux États pauvres et/ou vulnérables est d’obtenir d’urgence de nouveaux moyens financiers. Une obsession qui a pour effet de reléguer l’ambition climatique au second plan, selon certains observateurs.