Confinement, « zéro Covid » ou restrictions par secteur... Les différentes stratégies nationales pour endiguer Omicron

Monde

Confinement, « zéro Covid » ou restrictions par secteur... Les différentes stratégies nationales pour endiguer Omicron

Pour limiter la propagation du variant Omicron, la France a adopté de nouvelles mesures. Ailleurs, les gouvernements ont opté pour des stratégies distinctes selon leurs priorités sanitaires, économiques et politiques. Tour d’horizon.

C’est officiel, à la veille de la nouvelle année, le variant Omicron est désormais majoritaire en France, selon Santé publique France. Pour anticiper les dégâts liés à ces contaminations, une nouvelle série de mesures a été dévoilée le 27 décembre dernier.

Télétravail obligatoire, adoption du passe vaccinal, interdiction de consommer debout dans les bars… Les mesures françaises sont moins strictes qu’il y a un an, à la même date, où la population était sous la coupe d’un couvre-feu. Confinements et autres restrictions sectorielles... Tous les pays n'ont pas fait les mêmes choix.

1. Confiner, quoi qu’il en coûte

Pour la première fois depuis le 23 novembre, moins de 500 personnes occupent des lits dans les services de soins intensifs.  Si le nombre de patients hospitalisés baisse aux Pays-Bas, c'est grâce à un confinement plus précoce qu'en France : depuis le 19 décembre, les commerces « non-essentiels », les bars, les restaurants sont fermés et cela va demeurer au moins jusqu’au 14 janvier.