Guerre en Ukraine : la Russie mieux préparée aux sanctions économiques qu’en 2014

Monde

Guerre en Ukraine : la Russie mieux préparée aux sanctions économiques qu’en 2014

Rapprochement avec la Chine, montée en puissance de leur agriculture… Depuis 2014, l’économie russe a muté pour éviter de subir aussi durement de nouvelles sanctions économiques occidentales.

Ça y est, après plusieurs semaines d’escalade des tensions, les troupes russes sont entrées en Ukraine dans la nuit du mercredi au jeudi 24 février. Dès 5h05, les premières explosions ont été entendues à Kiev, la capitale ukrainienne.

Cela n’est pas sans rappeler l’annexion de la Crimée en 2014. Les sanctions envers Moscou avaient eu des conséquences économiques considérables, entraînant entre autres une perte de 42 % de la valeur du rouble face à l’euro cette année-là.

Mais les experts sont unanimes : la situation n’est pas la même qu’en 2014. « La Russie est mieux préparée aujourd’hui. Sa stratégie économique actuelle paraît très construite », constate Cyrille Bret, chercheur associé à l’institut Jacques Delors. « Son appareil et ses élites économiques sont prêts à supporter de nouvelles sanctions. »