Débat. Faut-il relocaliser les entreprises en France ?
  1. Accueil
  2. Monde
  3. Mondialisation
  4. Débat. Faut-il relocaliser les entreprises en France ?

Monde

Débat. Faut-il relocaliser les entreprises en France ?

Patrice Geoffron, membre du Cercle des économistes et professeur de sciences économiques à l’université Paris Dauphine
,
Sélection abonnés

Le Cercle des économistes a proposé à 120 étudiants ou jeunes actifs de rédiger un essai sur le thème des Rencontres économiques Aix-en-Seine : « Agir face aux dérèglements du monde ». Deux lauréats de « La Parole aux 18-28 » se sont livrés au duel de Pour L’Éco.

CaClashe-Etudiants-Industrie-France.jpg

OUI, pour gagner en maîtrise

Sophia Guermi, Veolia/Iris Sup’– Grenoble école de Management.

Si la libéralisation des échanges entamée dans les années 1980 a permis à une partie importante de la population mondiale de sortir de la pauvreté, des enjeux plus forts que la simple compétitivité-prix invitent néanmoins à rapatrier certaines entreprises.

Relocaliser sur le territoire national permet, schématiquement, de réduire divers types de dépendances externes : vulnérabilité résultant de tensions géopolitiques dans les pays producteurs, mais aussi dans tous les pays de transit de biens, vulnérabilité vis-à-vis d’aléas sanitaires comme le Covid-19, etc.

Éco-mots

Désindustrialisation 

Recul du poids relatif ou absolu de la part de l’industrie dans une économie donnée (mesurée par la part des emplois industriels dans l’emploi total ou de la valeur ajoutée du secteur dans le PIB).

Dans un contexte d’intensification des guerres économiques, de hausse du protectionnisme, et d’affaiblissement des modes de régulation du commerce international (notamment l’Organisation mondiale du commerce), disposer des moyens de production dans les secteurs stratégiques comme la santé est un véritable enjeu de « défense ».