Débat. La France est-elle une puissance d’avenir ?

Monde

Débat. La France est-elle une puissance d’avenir ?

L'époque de la France des Trente Glorieuses semble révolue et le pays paraît souvent à la traîne dans nombre de classements. De quoi s'interroger sur son futur. Avec Karine Berger, haut fonctionnaire et économiste, et Agnès Verdier-Molinié, présidente du think tank libéral Ifrap. 

« Oui, si elle utilise ses atouts », par Karine Berger 

Je citerai d’abord la capacité qu’a montrée l’État à se moderniser : numérisation, simplification… Les relations avec les particuliers et les entreprises sont plus fluides, l’action publique a gagné en efficacité. On s’inquiétait beaucoup, en 2011, des risques de ghettoïsation. Or les déséquilibres territoriaux sont moins marqués aujourd’hui : l’effort d’investissement des collectivités locales a payé.

Dans ces deux domaines, nous sommes sortis de l’ornière. Oui, nous avons un avenir si nous savons utiliser nos atouts. C’est ce que j’écrivais il y a 10 ans dans Les Trente Glorieuses sont devant nous, cosigné avec Valérie Rabault. Mais ailleurs, nous patinons. Il y a d’abord la question de l’éducation, notamment scientifique : objectivement, la situation s’est dégradée et cela compromet notre avenir. Il est capital d’inverser la tendance.