Échec de la COP26 : l’Inde, accro au charbon et coupable idéale

Monde

Échec de la COP26 : l’Inde, accro au charbon et coupable idéale

New Delhi est accusée d’être responsable du manque d’ambition des engagements pris lors de la conférence pour le climat. Depuis toujours, l’Inde oppose droit au développement et politiques climatiques.

La COP26 s’est achevée le 12 novembre en laissant un goût amer. Le bilan des engagements est décevant. Tout le monde retiendra notamment la modification du texte à la dernière minute : il est question de « réduire » la production mondiale de charbon et non plus d’en « sortir », comme évoqué plus tôt.

Nombreux sont ceux qui accusent l’Inde de ce revirement inopiné. Ce sont en effet les représentants indiens, intervenus en fin de conférence, qui ont évoqué le remplacement du terme « disparition » (phase out en anglais) par « diminution » (phase down) du charbon.

Éco-mots

Conferences Of Parties (COP)

Conférences réunissant les pays signataires de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) depuis le Sommet de la Terre de Rio en 1992. L’objectif est de trouver des accords afin de favoriser le développement durable et préserver l’environnement.