Finlande, Costa Rica, Taïwan : trois pays, trois visions du bonheur
  1. Accueil
  2. Monde
  3. International
  4. Finlande, Costa Rica, Taïwan : trois pays, trois visions du bonheur

Monde

Finlande, Costa Rica, Taïwan : trois pays, trois visions du bonheur

Audrey Fisné-Koch
,
Sélection abonnés

On peut se réjouir de la biodiversité qui nous entoure, savourer un fort sentiment de liberté ou ressentir de la joie grâce à des actions collectives. À chaque culture son rapport au bonheur.

Chaque année, sous l'égide de l'ONU est établi le classement « World Happiness Report » à partir de questions élaborées par des économistes pour déterminer à quel point la vie des personnes est proche de celle qu’elles rêveraient d’avoir. Une approche très « mentale et cognitive du bonheur », explique Gaël Brulé, ingénieur et sociologue.

Par conséquent, « cette mesure favorise les pays économiquement développés dont les standards de vie sont proches de ceux que l’on promeut au niveau international ». L’auteur des Petites Mythologies du bonheur français (Dunod, 2020) note des points communs parmi les pays du top 10 : « Ils sont souvent petits, assez riches, ont des politiques de protection relativement fortes, des inégalités de revenus assez basses et une bonne mobilité sociale. »

Le bonheur n'est pas proportionnel au niveau des revenus

Données : Visualcapitalist. Crédits : Pour l'Éco.

La Finlande, médaillée d’or

En 2020 et pour la quatrième année consécutive, ce pays d’Europe du Nord arrivait en tête du « World Happiness Report », le classement des « pays les plus heureux » réalisé sous l’égide des Nations unies depuis 2012. Pour Gaël Brulé, i, ce n’est pas étonnant : « Les Finlandais vivent dans une société qui fonctionne bien. » Dans ce pays riche et libéral, la vie des habitants est proche de la perfection telle qu’ils l’envisagent. Il faut dire que la culture scandinave incite à se contenter de ce que l’on a. En témoigne la « loi de Jante », ce code de conduite qui appelle à la modestie et à l’humilité.